Vous êtes ici

FOCAL ONE : traitement pionnier des cancers localisés de la prostate

05/09/2018

Depuis un an, la polyclinique, dans sa dynamique d'innovation et d'investissement, propose une nouvelle technique de pointe dans le traitement des cancers localisés de la prostate, FOCAL ONE, développée par EDAP TMS, société française de haute technologie médicale.

Cette technique repose sur un traitement par Ultrasons Focalisés à Haute Intensité (HIFU), sans incision ni irridiation. L'énergie est délivrée par l'intermédiaire d'une sonde endorectale. les ultrasons se propagent à travers la paroi rectale et sont focalisés sur une partie de la prostate. Cette focalisation produit une chaleur intense et provoque la destruction du tissu à l'intérieur de la zone ciblée.  La destruction des tissus est totale et très contrôlée.

Le FOCAL ONE se pilote  par ordinateur  et grâce aux images d'IRM et d'échographie.

La procédure HIFU en 3 phases :

  1. Localisation de la tumeur, via un système de biopsie guidée (reconstruction en 3D de la prostate et en 3D de la zone à traiter)
  2. Traitement ciblé  : le chirurgien travaille avec un échographe en temps réel et dessine la zone dont il souhaite l'ablation avec la souris du FOCAL ONE. Le FOCAL ONE exécute la planification du chirurgien, avec une précision millimétrique. Celle-ci peut évidemment êre reprise en main à tout moment.
  3. Contrôle de la qualité de l'ablation : contrôle immédiat du traitement grâce à un système d'imagerie de contraste par échographie permettant de visualiser la dévascularisation et l'ablation de la zone ciblée. De fait, il peut y avoir de suite correction si nécessaire.
 
Temps de la procédure  : de 30 mn à 2 h 00 selon la taille de la tumeur.
 
Le traitement s'effectue sous anesthésie loco-régionale et est réalisable en une seule session.
Le traitement peut être appliqué à toute la prostate lorsque la tumeur est disséminée dans toute la prostate et peut être répété.
Il est non invasif et avec peu d'effets indésirables. Il ne nécessite qu'une hospitalisaiton de courte durée et préserve la qualité de vie.
 

Articles de presse parus en juillet 2018 dans LE BIEN PUBLIC et LE JOURNAL DU PALAIS